La Gestion Intégrée de la Zone Côtière (GIZC)

Augmenter la taille de la  police Diminuer la taille de la  police Imprimer Envoyer a un ami

La gestion intégrée de la zone côtière (GIZC) n'est pas un outil de planification réglementaire ni une « couche supplémentaire ». La démarche repose avant tout sur le volontariat et le souhait des acteurs de la mer et du littoral de développer une vision et des actions partagées en zone côtière.

 

L'intérêt de la GIZC est de rassembler des acteurs aux intérêts paraissant opposés  dans une dynamique commune. L'échange et la concertation en sont les principes de base, et cela passe par l'établissement de liens entre des acteurs maritimes qui souvent se côtoient sans se connaître. 

 

L'attractivité touristique, les activités conchylicoles et halieutiques, la navigation de plaisance, la pression foncière, la préservation de la biodiversité marine et littorale sont autant de sujets à considérer dans les projets de territoire menés en zone côtière.

 

L'objectif est de permettre aux activités humaines de s'exercer sur le trait de côte dans une perspective de développement économique et environnemental durable. Cela passe par une meilleure connaissance des usages et des enjeux de chaque secteur d'activité et par le développement d'échanges et de débats sur un espace de plus en plus convoité.

 

La finalité est de faire que les solutions des uns ne deviennent pas les problèmes des autres, et que les acteurs du littoral apprennent à se connaître et cohabiter sur une zone côtière synonyme à la fois de travail, de vie et de loisirs.

 

Quelles ambitions pour le Pays de Dinan ?

 

La GIZC s'étend sur un périmètre à géométrie variable en fonction des sujets abordés et des partenaires associés.

 

En ce qui concerne le travail mené depuis 2012 sur l'activité de plaisance, le périmètre d'action comprend tout le bassin de navigation et s'étend par conséquent du Cap Fréhel (22) à Cancale (35) ainsi qu'au bassin maritime de la Rance jusqu'à Dinan.  A l'inverse, les réflexions menées en 2012-2013 pour l'aménagement du terre-plein de Canevez à St Cast sont avant tout menées à l'échelle de la commune et des acteurs portuaires.  

 

L'ambition du Pays de Dinan, en tant que Pays Maritime de Bretagne, est d'élaborer une stratégie maritime et littoral dans le cadre du panel des prochaines contractualisations 2014-2020 (Contrat de Pays, CPER, FEAMP, etc.), afin que la zone côtière soit considérée comme une priorité de développement sur notre territoire. 

 

Première région maritime de France, la Bretagne entretient une relation privilégiée avec la mer. Plus de 95% de la population bretonne se situe à moins de 60 km de la mer et la majorité des agglomérations bretonnes, les bassins de vie et le tissu économique se situent sur la frange littorale.
 

Il importe de parvenir à un équilibre entre les activités maritimes, portuaires et côtières déjà existantes, le développement du tourisme et du nautisme, et le développement des nouvelles économies maritimes que sont par exemple les énergies marines renouvelables et les biotechnologies marines.

Désormais, l’exploitation et la valorisation de la vocation maritime de la Bretagne sont une priorité de développement clairement identifiée par le Conseil Régional qui appuiera les  démarches des territoires allant dans ce sens, en contractualisant avec les Pays bretons.

C’est dans le cadre de ces nouvelles contractualisations des Pays avec la Région pour la période 2014-2020, qu’une nouvelle phase vient de s'engager afin d’élaborer et pérenniser l’axe stratégique maritime du Pays de Dinan.

 

La GIZC engagée depuis 2012 a été le moyen de révéler notre potentiel maritime et les enjeux économiques, sociaux et environnementaux liés à la zone côtière.

 

Mer et littoral en Pays de Dinan en quelques chiffres

  • Communes littorales : Plévenon, Fréhel, Pléboulle, Matignon, Saint-Cast-Le-Guildo, St Lormel, Créhen, St Jacut-de-la-Mer, Langrolay-sur-Rance, Plouër-sur-Rance, Saint-Samson-sur-Rance, La Vicomté-sur-Rance, Pleudihen-sur-Rance
  • - Pêche professionnelle : 25 unités de pêche, env. 1000 tonnes de produits de produits débarqués, une cinquantaine de marins-pêcheurs
  • Conchyliculture : 24 entreprises, env. 80 emplois, production annuelle : env. 2000 tonnes de moules et 800 tonnes d’huîtres en baie de l’Arguenon et baie de la Fresnaye
  • Chantiers navals : 19 entreprises, une soixantaine d’emplois (réparation, entretien, construction, carénage, sellerie, etc.)
  • Plaisance : env. 3500 places d’accueil de bateaux de plaisance, des ports structurants ((St Cast, Plouër, Dinan, etc.) et de nombreuses zones de mouillages (Port Barrier, La Houle Causseul, St Géran, La Hisse, etc.)

 

La GIZC en action :

 

FEAMP

 

Plaisance

 

Temps d'échange

 

Eolien offshore

Arbre à projets

Le POT'ÂGÉ

Aménagement d'un espace de rencontres inter-générations à la résidence de l'Orme.

Société Coopérative d'Intérêt Collectif Energies Renouvelables

Une SCIC pour valoriser et développer la filière bois, énergie renouvelable.

Restructuration de l'école publique de Bourseul

Un projet de restructuration d'une école mené sur un mode participatif.

Tous les projets

L'Europe s'engage en Bretagne

Newsletter

S'abonner à la lettre
  [ Pour se désabonner ]
Haut de page

Pays de Dinan - 5 rue Gambetta  - 22100 Dinan / tél. : 02 96 87 42 40 - fax : 02 96 87 41 97